3,3 millions de Normands !

Selon l’INSEE,   avec une population de 3,328 millions d’habitants, la Normandie se classe au 9e rang des 13 nouvelles régions, entre Pays de Loire (3,4 millions) et Bretagne ( 3,2 millions) . La croissance annuelle de la population y est plus faible qu’en moyenne nationale, + 0,21 % contre + 0,50 %. Elle est portée exclusivement par l’excédent des naissances sur les décès, puisque le solde migratoire est très légèrement négatif. Chaque département présente un profil démographique différent : un solde naturel élevé et un solde migratoire négatif en Seine-Maritime, tandis que les migrations sont positives pour le Calvados, la Manche et l’Eure, l’Orne ayant un solde migratoire et un solde naturel tous deux déficitaires.

Évolution de la population normande par département – Évolution des populations municipales 2008 et 2013

figure_4

Définitions : 

Le terme générique de populations légales regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population dite « totale ».

La population municipale est la seule qui évite qu’une même personne soit comptée deux fois. C’est pourquoi elle est privilégiée dans les descriptions statistiques. Les chiffres de cette publication ne portent que sur la population municipale.

 Une aire urbaine est un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci. On parle de « grande aire urbaine » pour un pôle de plus de 10 000 emplois, de « moyenne aire » pour un pôle de 5 000 à 10 000 emplois et de « petites aires » pour un pôle de 1 500 à 5 000 emplois.

Pour en savoir plus

  • Retrouvez sur le site www.insee.fr les cinq flash Normandie consacrés aux départements normands

Répondre