La Normandie, quatrième région pour le chômage des jeunes

Repères : l’emploi, le chômage et la formation des jeunes en Normandie.

L’emploi et la formation des jeunes en Normandie :

  • La Normandie compte près de 400 000 jeunes âgés de 15 à 24 ans.
  • Près des deux tiers sont en formation (classique ou par alternance).
  • Le taux de scolarisation en Normandie est plus faible de près de 4 points par rapport à la moyenne nationale.  Il est particulièrement marqué pour la tranche d’âge correspondant aux « études longues ». (de – 2,5 points pour les 15-17 ans à – 5,5 points pour les 21-24 ans).
  • Plus de 28 000 jeunes en formation par alternance, surtout dans la construction et le commerce.
  • Plus de 7 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans sont salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, soit un point de plus que la moyenne nationale. Parmi eux, 32 % sont mineurs, 43 % sont âgés entre 18 et 20 ans et 25 % ont plus de 20 ans.
  • Les apprentis travaillent principalement dans les travaux de construction spécialisés, comme les travaux de démolition ou de plomberie, dans le commerce de détail ou encore dans les industries alimentaires, en particulier dans la boulangerie-pâtisserie.Emploi et chomage des jeunes en Normandie

La Normandie, quatrième région pour le chômage des jeunes :

Le taux de chômage en Normandie est plus de deux points supérieur à la moyenne nationale : 34,8 % contre 32,5 %. Cependant, il diffère selon les départements. l’instar du taux de chômage global, le chômage des jeunes est plus faible dans la Manche (30 %) et plus élevé en Seine-Maritime (37 %). Dans les autres départements, il est proche de la moyenne régionale.

Un fort taux de chômage parmi les jeunes actifs normands : 
  • Le taux de chômage et d’emploi des 15-24 ans : La précarité touche fortement ces classes d’âge. Plus de la moitié des jeunes en emploi sont en CDI (57 %), contre près de 80 % des Normands âgés de 25 à 50 ans. Trois jeunes de plus de 20 ans sur cinq travaillent en CDI, tandis que seulement deux sur cinq parmi les moins de 20 ans sont dans la même situation.
  • Les jeunes entre 18 et 20 ans occupent plus souvent que les autres des emplois précaires, 37 % d’entre eux étant en CDD et 13 % en intérim. Les moins de 18 ans sont davantage en contrat aidé, stagiaires ou non salariés.
  • La précarité de l’emploi des jeunes Normands est un peu plus marquée qu’en moyenne en France métropolitaine (2 points de moins en CDI, au profit de l’intérim).

Le niveau d’étude des jeunes en Normandie : Bagage formation education des jeunes Normandie

  • Le niveau d’étude des jeunes actifs est relativement faible. Le niveau de diplôme des 18-20 ans est ainsi sensiblement inférieur au niveau national, avec 39 % de cette tranche d’âge titulaire d’un CAP ou BEP contre 35 % en France métropolitaine et, inversement, 25 % de jeunes normands qui possèdent le Baccalauréat contre 27 % au niveau national. Le phénomène est le même pour les plus de 20 ans, avec davantage de bacheliers normands (+ 4 points) mais moins de diplômés d’université (- 4 points) qu’en moyenne nationale.
  • De par leur faible niveau d’études, près de quatre jeunes actifs sur cinq sont ouvriers ou employés, soit sept points de plus que la moyenne nationale. Plus ils sont jeunes et plus cette part augmente. En effet, 85 % des moins de 18 ans sont ouvriers ou employés. C’est plus que la moyenne nationale dans cette tranche d’âge (82 %). Les secteurs qui emploient le plus de jeunes sont le commerce (16 %), les activités de services administratifs et soutien (12 %) et la construction (11 %).

Source : INSEE 08/2016 Aurélie Charles. 

Répondre