Bilan de la saison touristique 2016 en Normandie

Un constat: La saison touristique normande fut morose en 2016. La fréquentation dans les hôtels et les campings a globalement chuté, après deux années de forte affluence. Les attentats ainsi qu’une météo maussade en début de saison ont contribué à cette baisse.  Une belle arrière saison a cependant permis de terminer cette saison 2016 mieux qu’elle n’avait débuté. 

Avec la réunification, il est à présent  possible de disposer de statistiques à l’échelle de toute la Normandie. Les internautes ayant depuis belle lurette exclus les termes “basse-normande” et “haute-normandie” de leur recherche Google, l’arrivée de stats à l’échelle de toute la Normande ne fait que recoller aux usages. 

L’INSEE publie ses les chiffres de la fréquentation des hôtels et campings pour la saison 2016, confirmant la baisse ressentie par les professionnels du tourisme tout au long de la saison. En Normandie, la fréquentation dans les hôtels et dans les campings a chuté de 8,1 % pour les mois de mai à juillet, soit 349 milliers de nuitées de moins qu’en 2015.
Par département : La baisse est particulièrement sensible dans la Manche (– 12,7 %) malgré le départ du Tour de France début juillet. Dans les trois départements littoraux où le facteur météo joue davantage qu’ailleurs, le nombre de nuitées en camping est en repli sur la période (– 16,0 % pour la Manche, – 11,0 % pour le Calvados et – 17,0 % pour la Seine-Maritime).
Dans l’ensemble régional, les hôtels sont beaucoup moins touchés (– 3,3 % contre – 14,3 % en camping). La Seine-Maritime s’en sort mieux (– 0,5 % de mai à juillet en hôtel).
fréquentation touristique Normandiie 2016

Un recul de la clientèle étrangère

Comme au plan national, la saison touristique en Normandie a été particulièrement boudée par la clientèle étrangère (– 8,7 %), en particulier par les Italiens, les Chinois et les Japonais. Le risque d’attentat et celui, très médiatisé, de vol ou d’agression visant certaines nationalités de touristes ont probablement freiné les arrivées sur le territoire. La clientèle française quant à elle se replie beaucoup moins (– 1,4 %).

Une amélioration en fin de saison

 

Au mois d’août, la fréquentation dans les hôtels et dans les campings retrouve son niveau de l’an passé. Le mois de septembre augmente de 5,0 % par rapport à 2015, grâce à une météo plus clémente qu’habituellement  Sur ce dernier mois, la Seine-Maritime enregistre même une très forte progression (+ 10,3 %).
Cette amélioration en fin de saison concerne à la fois les campings et les hôtels. Les nuitées en hôtel augmentent de 1,8 % en août et de 2,9 % en septembre. En camping, la baisse se réduit au mois d’août (– 1,3 %) et le nombre s’accroît même très nettement en septembre (+ 10,7 % par rapport à septembre 2015) du fait d’un afflux de la clientèle française encouragée par le retour du beau temps.

Sources

Les résultats présentés s’appuient sur deux enquêtes mensuelles réalisées par l’Insee, dans le cadre d’un partenariat avec la direction générale des Entreprises (DGE) et les partenaires régionaux chargés du tourisme.

L’enquête de fréquentation hôtelière (EFH) est réalisée chaque mois auprès des hôtels de tourisme.

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air (EFHPA) est réalisée de mai à septembre inclus auprès des campings possédant au moins un emplacement de passage.

Définitions

La saison touristique d’été couvre les mois de mai, juin, juillet, août et septembre. Les nuitées (ou fréquentation) sont le nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel (ou camping). Ainsi, un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel (ou camping) correspondra à six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une seule nuit.

En savoir plus

 

 

 

Répondre