Grippe : vers la fin de l’épidémie en Normandie

Posté dans : Calvados, Eure, Manche, NORMANDIE, Orne, Seine Maritime | 0

Grippe, activité épidémique : en 8 semaines d’épidémie de grippe 1 800 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste, dont près de 200 000 consultations pour la seule semaine écoulée depuis le dernier bulletin. la de?crue e?pide?mique semble engage?e en Bretagne et Normandie. La Normandie et la Bretagne enregistrent une baisse des cas de grippe, annonçant la fin probable de l’épidémie de grippe en France Métropolitaine. Dans son bulletin daté du 8 février, correspondant aux données collectées entre le 30 janvier et le 5 février, le réseau Sentinelle relève une baisse des cas de syndromes grippaux vus en consultation.  

En 8 semaines d’épidémie de grippe 1 800 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste, dont près de 200  000  consultations entre le 30 janvier et le 5 février. 

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2017s05), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 340 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [314 ; 366]), soit 221 000 nouveaux cas, au-dessus du seuil épidémique (170 cas pour 100 000 habitants) [1]. Durant ces 8 premières semaines d’épidémie de grippe, 1 800 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif. L’activité grippale est en diminution depuis deux semaines. Le pic épidémique à été franchi en semaine 2017s03.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevé ont été observés en : Pays de la Loire (400 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [235 ; 565]), Hauts-de-France (390, IC 95% [307 ; 473]) et Centre-Val de Loire (382, IC 95% [304 ; 460]). Outre l’Ile-de-France et les régions du quart sud-est de la France métropolitaine (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse), la décrue épidémique semble engagée en Bretagne et Normandie. 

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 28 ans (3 mois a? 88 ans); les hommes représentaient 50% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,4% (IC 95% [0,0 ; 0,9]).

Efficacité vaccinale : les premières estimations à partir des données fournies par les médecins Sentinelles suggèrent une bonne efficacité du vaccin antigrippal cette année chez les personnes a? risque de complication en France métropolitaine. Des données chiffrées plus précises dans les prochaines semaines permettront de le confirmer

Les bons gestes contre la grippe saisonnière :

  • Lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes.
  • Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, être passé aux toilettes, s’être occupé d’un animal et après chaque sortie.
  • Servez-vous d’un mouchoir jetable pour vous moucher, tousser, éternuer ou cracher, et jetez-le aussitôt.
  • Portez un masque si vous êtes grippé, surtout pour rendre visite à une personne fragile.

En savoir plus : Le site internet du Réseau Sentinelle

Répondre